Tales of Middle Earth

Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Car c'est une bonne camarade....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stiltskin
Maia
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 26

Personnage
Age: Impossible à déterminer. Maximum 30 ans en apparence.
Arme: Magie, et une épée.
Quète personnelle: Accumuler toutes les magies possibles et imaginables afin d'acquérir suffisamment de puissance pour rendre un humain immortel.

MessageSujet: Car c'est une bonne camarade....   Mer 26 Déc - 17:15

- ... et la montagne d'or semblait fondre, les pierres précieuses dégringolant de son sommet et amassant dans leur chute des bijoux étincelant.  Cling giling cling... Le tout ruisselait jusqu'à rejoindre la mer d'argent où baignait le maître de ces trésors. Invisible et pourtant...

Cela faisait deux jours que Stiltskin avait rejoint Hobbitbourg. Deux jours que les braves Hobbits se massaient autour d'elle pour lui demander des faveurs, et qu'elle mangeait comme une reine en présence de ces distrayant semi-hommes. D'abord incertains, les plus jeunes avaient préféré rester caché dans les jupes de leurs mères. Puis les plus téméraires s'en étaient échappés pour approcher la magicienne. Beaucoup d'eux connaissaient Gandalf, mais cela faisait bien longtemps que Stiltskin n'avait plus remit les pieds à la Comté, au point que seuls les plus anciens se souvenait d'elle. Pour les autres elle n'était qu'une légende sortit tout droit de l'imagination un peu trop fertile de vieux Hobbits sur le déclin. Ils avaient pourtant bien dû admettre son existence lorsqu'elle était apparue, silhouette se détachant sur un rideau de nuit. Un grand-père l'avait reconnu et l'avait forcé à rester dormir chez lui. Enfin dormir... Ils avaient passé la nuit à parler de sa dernière visite, et Stiltskin se souvint de l'enfant qu'il était. Et lui n'avait jamais oublié ce qu'elle avait fait pour lui. Une peccadille, selon Stiltskin, dont il lui était encore reconnaissant.
Dès le lendemain la moitié de la comté était au courant qu'une étrangère prétendument magicienne était de passage chez eux, et bien sûre un énorme banquet fut organisé. La méfiance se changea en curiosité, puis en admiration lorsqu'ils comprirent qu'ils avaient bel et bien à faire à la fameuse Stiltskin. Ses dons n'étaient pas non plus du chiqué, et bientôt Stiltskin se retrouva ensevelit sous les demandes en tout genre, auxquelles elle répondait favorablement ou non, et se lançait dans des numéros de magie fort appréciés.

Un groupe de jeunes hobbits l'avait réquisitionné aujourd'hui, et l'avait entraîné sous une tente pour atténuer la luminosité du soleil. Ils s'étaient donné du mal pour créer une ambiance propice aux contes terrifiants. Et Stiltskin s'en donnait à cœur joie. Inépuisables, les enfants dévoraient histoire sur histoires, en demandant toujours plus malgré la délicieuse frayeur qui les faisait trembler et couiner. Cette fois, Stiltskin s'était lancée dans une histoire de dragon. Ravie de constater que leurs jeunes esprits étaient biens réceptifs, elle donna plus de profondeur à son récit en baissant la tête, dissimulant ses yeux sous sa masse de cheveux sombres.

- Invisible et pourtant... Et si ce n'était pas une montagne ?

Elle inspira et expira longuement. Les gamins suspendus à ses mots, guettaient l'instant inévitable où ils sursauteraient. La voix de Stiltskin décroissait.

- Et si... c'était en fait...

Nouvelle respiration. Sa voix n'était plus qu'un filet à peine audible. Au point que les petits hobbits durent se rapprocher pour l'entendre encore.

- ... Une respiration ? Une respiration de...

Leur sang se glaça. La Maia prit soudain une voix roque et grave et rugit :

- DRAGON !!

Stiltskin releva brusquement la tête, ses yeux ayant prit une teinte bleu éclatante, illuminant les ténèbres magique qu'elle avait prit soin de diffuser imperceptiblement tout au long de son récit. Saisis d'effroi, les enfants basculèrent en arrière en hurlant. Prenant enfin conscience de l'obscurité, ils cherchèrent un peu de lumière en se dirigeant vers la sortie de la tente. Mais aucun de parvint à se relever, tout emberlificotés qu'ils étaient les uns sur les autres. La panique et les cris strident ne favorisaient pas non plus la concentration. Stiltskin explosa de rire et ramena la lumière, fière des visages pâles et des yeux écarquillés qui la dévisageaient. Ses yeux retrouvèrent leur coloration noire habituelle et bientôt les petits rirent avec elle en scandant des "Encore !" pleins d'enthousiasme. Décidée à ménager leurs cœurs, Stiltskin s'abstint d'une nouvelle histoire. En échange elle leur offrit de leur montrer des dragons miniatures et tous acceptèrent. Elle passa une main sur leur front, et aussitôt en sortit des hologrammes animés qui voletèrent sous la tente. Il s'agissait des dragons tels qu'ils se les étaient imaginés, et Stiltskin sourit de la candeur de ce peuple. Elle se figura un véritable dragon et celui-ci se détacha de son esprit pour voler avec les autres. Parfaite copie miniature.
La petite troupe s'amusa avec un moment puis quitta la tente pour montrer leur compagnon à leurs parents. Ces derniers frôlèrent l'infarctus et Stiltskin dût les rassurer en promettant qu'ils disparaîtraient aussitôt que les enfants cesseraient de s'y intéresser. Ce qui vu la capacité de fixation de l'attention des hobbits ne leur accordait qu'une durée de vie très limitée.  

Libérée des gosses, Stiltskin voulu se balader, rêvasser, réfléchir et peut-être même réveiller Ben qu'elle n'avait pas vu depuis près d'un an... Mais il en fut autrement. Trois hommes, deux jeunes et un moins jeune, l'abordèrent, visiblement gêné. Elle leur demanda ce qu'ils voulaient, même si leur fébrilité et leurs joues écarlates en disaient assez. Ils tournèrent longtemps autour du pot, et Stiltskin les laissa faire, amusée. A chaque fois qu'elle rendait visite aux Hobbits, il en découlait toujours une poignée de mariages successifs. Dont elle était à l'origine. Et ça ne manqua pas. Deux sur trois trouvèrent enfin le courage de lui demander de l'aide pour séduire une belle Hobbit. Elle se fit un plaisir de les orienter. Le troisième voulait la séduire elle et elle l'éconduit gentiment en désignant une jeune femme qui lui conviendrait mieux et qui l'aimait depuis longtemps. Sa déception ne dura pas longtemps et le prétendant s'en alla conquérir l'autre donzelle.
Stiltskin inspira une grande bouffée de l'air pur de la comté, savourant la beauté du lieu et enviant la vie paisible des Hobbits. Elle se sentait bien ici. Aucun Valar ne viendrait l'y trouver, tout lui était offert sur un plateau, et elle pouvait exercer ses pouvoirs sans mauvaises intentions. Elle caressa machinalement son pendentif, transmettant sa sérénité à Ben et se dirigea vers le creux d'une colline, désert, où elle pourrait lui rendre son aspect originel sans être dérangée.
Elle ne se doutait pas encore que ses plans se trouveraient bientôt contrariés et que la réalité de sa quête la rattraperait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliönwen
Admin-Semi Elfe
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 25
Localisation : Avec Johany... Malheureusement
Emploi/loisirs : Rale
Humeur : Irritée

Personnage
Age: D'apparence 25 ans. En réalité 53 ans.
Arme: Dague et Chakram
Quète personnelle: Réparer les erreurs de son père. Rendre aux royaumes leurs biens. Protéger Johany.

MessageSujet: Re: Car c'est une bonne camarade....   Jeu 31 Oct - 15:52

La joyeuse troupe passa une nuit à Bree avant de reprendre la route pour Hobbitbourg. La nuit avait été longue et agitée pour Eli. Elle repensait sans cesse à la troupe de mercenaires qui s'en étaient pris à eux. L'identité de Johany n'était pas aussi secrète qu'elle l'aurait voulu. Les problèmes risquaient de s'accumuler ce qui n'enchantait pas la rôdeuse.
Sur le chemin de Hobbitbourg, Eli était aux aguets. Elle guettait tout ce qui pouvait présenter un danger. De son côté Johany avait bien dormi, et il était comme à son habitude plein d'entrain et une source intarissable de commentaires et de questions. Il marchait fièrement aux côtés d'Elros.
Les rayons du soleil léchaient les collines verdoyantes du pays des hobbits. La faim faisait gronder les estomacs d'Eli et Johany. La rôdeuse savait que question nourriture, ils ne pouvaient pas être déçus avec les hobbits. Ils étaient connus pour leurs banquets interminables et leurs tables remplies de victuailles partagées dans la bonne humeur.
La troupe passa la dernière colline avant d’apercevoir le village. Eli releva la tête et annonça :

-Et voilà ! Hobbitbourg !

Johany retint un cri de joie. Il rempli ses yeux de la beauté du paysage qui s'étalait devant lui. Les petites maisons à même les collines, les cours d'eau s'insinuant entre des petits ponts de bois et les hobbits près de leurs charrettes travaillant avec le sourire. Oh comme il en avait rêvé ! Et ce qu'il voyait le rendait heureux. Ce qu'il avait lui en livre s'offrait en lui en couleur, sons et odeurs.

-C'est magnifique !! C'est encore mieux que ce que j’imaginais ! De véritables hobbits !

Il était fasciné par leur petite taille. Ils étaient adorables ! Il avait envie d'aller en serrer un dans ses bras, tellement il était heureux d'enfin en rencontrer.

-On peut y aller Eli ?

Elionwen se doutait de ce qui se passait dans la tête de son protégé. Il l'avait tellement tanné avec les hobbits, le moment fatal de la rencontre ne pouvait être que plein d'agitation et de joie. Elle accorda un regard exaspéré au rohirrim en hochant la tête. Johany ne se fit pas prié et dans un sursaut d'excitation, il dévala la colline à la rencontre du premier hobbit qu'il pouvait croiser. Il arriva au niveau d'une charrette autour de laquelle gravitaient deux hobbits qui chargeaient du foin. Il attrapa la main d'un d'entre eux et la secoua vigoureusement.

-Bien le bonjour amis hobbits ! Je m'appelle Johany et je viens du Rohan ! Il me tardait de vous rencontrer ! Je suis heureux de faire votre connaissance ! La Comté est magnifique et votre peuple est le reflet même de la perfection naturelle de la Terre du milieu !

Le pauvre hobbit se laissa secoué comme un prunier sans pouvoir réagir. Il afficha d'abord une tête consternée puis, tandis que Johany continuait son discours, il se mit à sourire, comprenant bien que ce jeune humain n'avait rien de méchant. Flatté, il dégagea sa main et se présenta à son tour.
Du haut de sa colline, Eli observait la scène. Johany était incorrigible, mais quelques amis hobbits ne serraient pas de trop, surtout quand il commence à faire grand fin. Du coin de ses yeux gris, elle voyait Johany sourire jusqu'aux oreilles. Il lui en fallait si peu pour être heureux. Elle jeta un regard aux elfes qui l'accompagnaient.

-Et alors, vous ne le rejoignez pas ?, demanda-t-elle à Elros.

De son côté, Johany avait déjà présenté la troupe entière à ses nouveaux amis hobbits. Tandis qu'il faisait des grands signes pour rameuter Eli, Elros et Astaldo, la rôdeuse plongea son regard vers l'horizon, espérant qu'aucun ennui ne viendrait perturber ce doux séjour chez les hobbits...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofmiddleearth.forumgratuit.org
Elros
Admin-Haut Elfe
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 26
Localisation : Quelques part en terre du milieu
Emploi/loisirs : Ce faire de nouveaux amis
Humeur : Curieux

Personnage
Age: 102 ans
Arme: Arc long et épée courte
Quète personnelle: Voyager et connaitre toutes les races

MessageSujet: Re: Car c'est une bonne camarade....   Sam 3 Mai - 20:13

ENFIN ! Ils étaient chez les Hobbits. Elros en avait tant rêvé et là... C'était juste magique pour lui !
Astaldo lui aussi n'était pas mécontent d'être arrivé en vie et en un seul morceau. La soirée s’annonçait tranquille et pleine de nourriture. Il espérait que son frère et le petit rohirime décideraient de rester à la Comté le plus longtemps possible.

La nuit ce déroula sans problème. Les deux amis mangèrent beaucoup, dansèrent (autan qu'ils en étaient capable) sous les applaudissements des hobbits et puis finirent par s'endormir sous un arbre avant qu'un hobbit au regard bienveillant ne leur propose de passer le nuit au calme chez lui.
Astaldo en profita pour se détendre. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pu relâcher son attention. C'est l'atmosphère d'ici qui avait cet effet sur lui. Au début gardait un œil sur son frère mais l'abondance de bonne nourriture et la présence des hobbits l'entrainèrent naturellement à penser que pour l'instant rien de mal ne pouvait leur arriver. Il ne prêta même pas attention à Eli.

Au levé de soleil, tout était redevenu calme et paisible. Astaldo fut réveillé par les léchouilles d'une chèvre qui désirait se repaitre des quelques carottes sur lesquelles il était allongé. Il se leva difficilement. L'estomac lourd de la quantité de viande avalée. La tête légèrement brouillée du au manque de sommeil et aux nombreux tonneaux de vin qu'il avait bu. Et il souffrait d'un léger mal au dos du à sa position de sommeil.
Elros, quand à lui, se réveilla frai comme un gardon. Il avait dormi dans un bon lit douillet, éloigné du bruit de la fête, dans un maison qui sentait bon les fleurs. Au début de la nuit, il s'était beaucoup tourné et retourné mais une fois la digestion passée tout était allé pour le mieux. Il bu une infusion pour petit déjeuné et avait beaucoup discuté avec Johany en attendant que leur protecteur les rejoignent.
Ils s'étaient mis d'accord sur la prochaine destination à atteindre et avaient hâte de l'annoncer à Eli et Astaldo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johany
Humain
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part à l'ouest de la Lorien
Emploi/loisirs : Parle, observe, ecrit et... parle.
Humeur : Enjouée

Personnage
Age: 21 ans.
Arme: Epée et magie incantatoire..
Quète personnelle: Voyager, tout voir, tout connaitre.

MessageSujet: Re: Car c'est une bonne camarade....   Ven 14 Nov - 10:53

Il aurait fallu inventer une autre langue pour que Johany puisse décrire sa joie. Cette soirée chez les hobbits l'avait enchanté. Comment avait-il pu passer à côté de tant de gentillesse et de simplicité toute sa vie ? Avec son inséparable ami Elros, il s'amusa toute la soirée, se régalant de mets délicieux et riant à gorge déployée.
Au réveil, la nuit lui paru très courte malgré le confort des petits lits des hobbits. Les yeux encore tout embués, il alla prendre son petit déjeuner, ressassant avec l'elfe, la formidable fête. Les deux compères discutèrent et vinrent à parler de leur prochaine destination. Elros voulait déjà partir, mais Johany voulait rester. Il y avait tant à découvrir encore sur les hobbits : la manière dont ils cultivaient la terre, les cérémonies, les jeux, les histoires... Partir tout de suite ne faisait pas partie des plans du rohirim.
Une fois repu, une moustache de lait encore frais sur les lèvres, Johany attrapa ses affaires et passa la petite porte ronde de sa maison d'accueil. Il empli ses poumons du bon air frais de la Comté : un mélange d'herbe fraichement coupée et de vapeurs gourmandes s'échappant des cuisines. Il observa cette terre baignée de sérénité, imprimant chaque détails dans sa petite tête déjà trop remplie. Au loin, il vit Eli avancer vers lui. Son tient affreusement pâle jurait avec l'abondance de couleurs et de gaité du tableau matinal.

- Salut Eli ? Bien dormi ?

Eli ne répondit que par un grognement. Elle avait passé la nuit adossée à un mur, surveillant son protégé comme du lait sur le feu. L'attaque des mercenaires la travaillait encore et elle n'avait pas réussi à dormir beaucoup. Johany fit une grimace.

-Comment tu fais pour faire la tête tout le temps ? On est pas bien ici ? Tu pourrais faire un effort. Si j'étais un hobbit, je serais blessé par ton manque d'enthousiasme !

- Et béni soit Ilùvatar que tu ne sois pas un hobbit !

-Pfff...

Le rohirim fut rejoint par Elros, ce qui n'enchanta pas Eli. Quand l'un était là, l'autre n'était pas loin. Elle redoutait l'arrivée de "oreilles pointues numéro deux". Même si Elros était casse-pieds, au moins il incarnait ce qu'il y avait de meilleur chez les elfes. Alors qu'Astaldo, lui n'était qu'arrogance et supériorité. Défauts que présentait aussi la rôdeuse certes. Quand on a grandit entourée d'elfes, comment ne pas devenir comme eux ? Elle s'enquit alors de la décision des deux amis quant à la suite des événements.

-Alors, où est-ce que nos jeunes guides veulent nous emmener cette fois ?

Lors de leur périple, le nom de Foncombe était ressorti plusieurs fois et Eli redoutait que les deux amis aient choisit cette destination. Johany mit fin à ses appréhensions.

-On va à Foncombe !

La nouvelle eut l'effet d'un coup de massue de gobelin. La rôdeuse n'y échapperait pas... Rien que l'idée de voir Elrond lui donna des frissons.

-Elros et Astaldo doivent y passer de toutes façon pour y rencontrer des amis donc, bah, cela semblait logique. Et je pourrais voir à quoi ressemble La dernière maison simple.

Astaldo arriva à ce moment, validant d'un signe de tête les dires de Johany. Eli poussa un soupir et lâcha :

-Bien... Alors rassemblez vos affaires. Nous partons dans une heure, le temps de faire des provisions et de...

-... de dire au revoir à tous les hobbits...

-Si tu veux... Rendez-vous au croisement Est.

Elle lança un regard noir à Astaldo. C'était à cause de lui qu'elle devait se rendre dans un des endroits qu'elle détestait le plus. Au moins, avec Johany, elle n'aura pas à faire la discussion avec Elrond. Elle se dirigea vers le centre ville pour aller demander de quoi faire des provisions. Le voyage risquait d'être long...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Chevrefeuille

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 21/03/2015
Age : 25
Localisation : Hobbitbourg
Humeur : enjoué

Personnage
Age: 32
Arme: arc
Quète personnelle: Voir la mer

MessageSujet: Re: Car c'est une bonne camarade....   Lun 21 Déc - 13:46

Cela faisait 2 jours qu'une Stiltskin était arrivé à Hobbitbourg. Deux jours que Milo observait tous ses hobbits se masser vers elle pour lui demander tout un tas de choses. Une magicienne. Comme Gandalf! Milo était ravi. Les histoires d'aventures et de dragons ne manqueraient surement pas, d'ailleurs les plus jeunes l'écoutaient avec la plus grande attention. Tout comme le faisait ce brave Milo, lui qui révait d'aventure, ça le faisait encore plus réver. Peut-être même un peu trop parcequ'entendre tout çela ne fit que raviver la flamme de son envie de partir.
Il se rendit donc chez lui, et prépara un sac avec la ferme intention de partir cette fois-ci. Il y mit tout ce qu'il jugeait utile de mettre -du moins pour un hobbit- puis une fois fait il se rendit compte qu'il lui manquait une chose essentielle! Des vivres! Aussi voulut-il chercher quelques patates et carottes. Il alla donc en prendre dans les champs. 


Quand il revint il apprit qu'un groupe d'étranger était au village. Milo les chercha directement pour voir à quoi ils ressemblaient. De ce qu'on lui avait dit il s'agissait d'un homme du Rohan et de trois elfes. Il n'eut pas grand mal à les trouver. Leur différences de taille avec celle des hobbits étaient assez flagrante. Des elfes, des elfes! En vrai!! Milo n'en croyait pas ses yeux. Il en oublia de rapporter ses patates et carottes chez lui et se rapprocha d'eux pour les voir de plus près comme le faisait beaucoup d'autres hobbits. Ainsi il appris que le jeune humain du Rohan s'appelait Johany et que les elfes se nommaient Elros, Astaldo et Eliönwenn. Une fête eu lieu durant laquelle tout le monde dansa et festoya à la manière des hobbits. Autant dire qu'il y avait de quoi manger. 


A la fin de celle-ci Milo se rendit chez lui dormir. Ce ne fut que lorsqu'il vu son sac à moitié ouvert disposé sur son lit qu'il se souvint de son ambition de voyager. Il attendit que ses chèrs parents soient endormi pour sortir retourner chercher ses patates et ses carottes sachant pertinement que ceux-ci s'opposerait à tout cela. 


Au retour il vit un hobbit proposer aux voyageurs de passer la nuit chez lui, et ils accéptèrent, c'est ainsi qu'il lui vint une idée. Il était certain que ce groupe n'était que de passage et qu'ils ne resteraient pas ici, qu'ils allaient se rendre dans des lieux plus incroyable que ce petit village. Aussi il se demanda s'il n'était pas envisaeable de profiter de l'occasion pour débuter son voyage avec eux. Après tout ce n'était pas tous les jours que des elfes venaient par ici et il savait que si il venait à être attaquer par des monstres, être plusieurs était préférable. Ayant cette idée en tête il regarda les provisions qu'il s'était fait. Il lui en fallait davantage, aussi il repartit en direction des champs. Une idée avait germée durant le trajet. Il s'était rendu compte que les voyageurs ne voudrait peut-être pas d'un hobbit pour compagnon, aussi il lui fallait trouver une idée pour pouvoir les accompagner. Et pourquoi pas leur montrer son utilité? Après tout il savait faire tout un tas de chose. Il était tard et il n'arrivait pas à réfléchir correctement, alors il espèra que la nuit lui porte conseil. 


Le lendemain matin, il se leva de bonne heure, prit soin de bien se nourrir, et de vérifier ce que contenait son sac. Il remarqua qu'il avait oublié quelque chose, sa canne à pèche. Comment avait-il pu l'oublier? Elle lui permettrait pourtant de pécher tout un tas de poisson et se nourrir d'autre chose que de légumes. Il saisit donc sa canne à pèche qu'il avait construit de telle sorte à ce qu'elle ai une deuxième fonction, la fonction aide à la marche, une simple canne. Il mis son sac sur son dos, qui n'était pas si lourd que ce qu'il pensait, il savait bien qu'un aventurier ne pouvait s'encombrer de trop de choses, pris le second sac, dans lequel se trouvait les vivres et partit en direction du centre du village ou il espérait y retrouver le petit groupe de voyageur. Quelle ne fut pas sa joie quand il vit Eliönwenn, là, demandant des provisions. Milo s'avança tout content, mais ayant tout à coup la peur de se voir refuser sa requète de partir avec eux avant de se dire que quelque soit la réponse, il partirait tout de même.


"- Bonjour!; fit-il muni de son plus beau sourire. Je m'appelle Milo Chèvrefeuille. J'ai cru comprendre que vous cherchiez quelques provisions? J'ai justement avec moi un sac rempli de vivres. "

Il ouvrit son sac et le lui montra.

"- J'ai toujours rêvé de partir vers d'autres contrées, de voir tout un tas de choses, et surtout de voir la mer... je vais débuter ce voyage aujourd'hui même, alors j'ai pris soin de préparer quelques affaires."; s'expliqua-t-il.

Il ne restait plus qu'a demander.

"- Aussi je me demandais... Vous vous appelez Eliönwenn c'est bien cela? Loin de moi l'idée de vous déranger, aussi je ne me vexerai pas si la réponse ne me convient pas, mais...  Est-ce que cela vous ennuirait-il que je me joigne à vous?"

Il la regarda les yeux remplis d'espoir, attendant une réponse favorable ou pas.



[Je me suis permise de prendre cette couleur parceque je crois que personne ne la, mais je peux changer si vous voulez. x) Voila... j'ai répondu! Ce fut dur mais c'est fait... Si quelque chose ne va pas, je vous en prie dites-le moi! xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Car c'est une bonne camarade....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Car c'est une bonne camarade....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» Bonne Année
» Bonne Année 2011
» OH RESCAPES ! AUX RESCAPES DU 12 NOVEMVRE ET DU JANVIER..BONNE ANNEE!
» bonne journée !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Middle Earth :: Partie RP :: Eriador :: La Comté :: Hobbitbourg-
Sauter vers: